Haut
Derrière le mur coule une rivière - Saverio Tomasella - Livres et Moi
fade
3329
post-template-default,single,single-post,postid-3329,single-format-standard,eltd-core-1.2.1,flow-ver-1.7,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive

Derrière le mur coule une rivière – Saverio Tomasella

Derrière le mur coule une rivière – Saverio Tomasella

Résumé:

Au bureau comme sur son tapis de course, à table ou avec son petit ami, Estelle contrôle tout. Elle compte les kilomètres et les calories, traque le moindre centime, ne tolère aucune erreur, dans aucun domaine. Son quotidien ne lui apporte que de l’insatisfaction…
Jusqu’au jour où Béa, sa voisine, la soixantaine épanouie, frappe à sa porte. Avec son rire et sa sensibilité, son franc-parler et son écoute, cette bonne fée va bouleverser la vie d’Estelle et l’aider, enfin, à lâcher prise…

Prends simplement le temps de vivre ce qui se présente à toi...

Mon avis:

Me voici de retour avec une nouvelle lecture terminée!
Je voulais un livre léger qui se lise vite tout en me faisant passer un bon moment. J’ai puisé dans mon stock de romans initiatiques et j’ai choisi celui-là autour du lâcher-prise.
Au final, bien que ça n’ait pas été un coup de cœur, j’ai tout de même apprécié cette héroïne, Estelle, que j’ai trouvé touchante.
Estelle a un gros défaut: elle contrôle tout. Une véritable maniaque psychorigide. Sa vie n’est que gestion et maîtrise. Mais elle émeut. Elle émeut parce qu’elle souffre d’être elle-même. Elle souffre d’être devenue cet automate du quotidien, plus capable de ressentir la moindre joie. Elle n’est pourtant pas seule: Manon, sa pétillante petite fille, ses amis et Raph sont à ses côtés mais ne font, elle s’en rend bien compte, que lui renvoyer une piètre image d’elle même.
Murée dans sa vie sans couleurs, elle perd pied peu à peu. Mais souvent, il est des gens que la vie envoie et qui nous font renaître. C’est ainsi que sa voisine Béa entre dans sa vie, et, avec elle, le changement.

Je m’attendais à un sujet un peu plus creusé et j’avoue avoir été un peu déçue de la rapidité de la métamorphose d’Estelle. J’ai trouvé cela un peu linéaire et simpliste. Moi qui suis une adepte de romans initiatiques, j’aime quand le parcours des protagonistes est jalonné d’obstacles, d’introspection, de remise en question. Bref, j’aime quand changer n’est pas si facile! Un peu comme dans la vraie vie. Néanmoins, dans l’ensemble, cette lecture a été agréable.

Et vous? Ce livre vous a t-il fait la même impression que moi? Qu’en avez-vous pensé?

admin
Pas de commentaires

Ajouter un commentaire