Haut
H'wwah - Maxence Marin - Livres et Moi
fade
3318
post-template-default,single,single-post,postid-3318,single-format-standard,eltd-core-1.2.1,flow-ver-1.7,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive

H’wwah – Maxence Marin

H’wwah – Maxence Marin

Résumé:

Rupture amoureuse, déchirement familial, deuil, pression au travail…La vie de Miriam n’est qu’une succession d’épreuves. Elle qui rêvait de liberté se retrouve prisonnière d’un quotidien qui l’étouffe. Le jour où son corps la lâche agit comme le début d’une renaissance. Et si elle renouait avec ses rêves ? Ecouter son cœur et ses émotions…Repousser la facilité et les conventions…Suivre une autre voie… Sa propre voie enfin…Celle qui mène à la sérénité de l’âme.

L'amour est partout et en tout temps, mais seul l'œil en paix peut le contempler. Le cœur en feu, lui, ne voit que de quoi attiser la colère nécessaire à le raviver. Accepte qu'il n'y ait d'autre responsable que toi face à ta douleur, et que le monde que tu vois ne soit que le reflet de toi-même.

Mon avis:

H’wwah, c’est l’histoire de Miriam, femme, petite fleur qui a perdu son éclat à cause de sa rupture amoureuse. Le monde pour elle est devenu fade et hostile et tous les moyens pour tromper son chagrin et sa solitude n’ont fait qu’amorcer sa propre déchéance. Peu à peu elle s’enfonce dans cet abîme avec pour seul compagnon et maître son propre désespoir. Petite fleur qui se fane…jusqu’au jour où son corps la lâche.

Mais comme toujours, c’est au moment où l’on touche le fond que l’on peut prendre une grande impulsion, c’est là que commence la véritable quête, celle qui conduit à soi. C’est ainsi que Miriam entame son cheminement, à la recherche d’elle-même. Au fil des pages, nous lui tenons compagnie le long de sa route, nous embrassons sa douleur, lui envoyons du courage. Relève-toi petite fleur. Elle est si touchante, si attachante et pour cause…il est difficile de ne pas voir en elle un peu de nous. L’auteur a réussi ce pari de nous faire entrer en empathie avec la jeune femme, tout cela grâce à sa plume douce et poétique.

Ecrire un roman initiatique n’est pas facile, tant l’écueil de tomber dans un catalogage de recettes de développement personnel guette l’auteur. Il y a aussi le risque d’un personnage à trajectoire linéaire et invraisemblable. Rien de tout cela ici! Ce fut, pour ma part un beau moment de lecture, avec une histoire qui m’a captivée du début à la fin et un personnage que je quitte avec émotion.

admin
Pas de commentaires

Ajouter un commentaire