Haut
La consolation de l'Ange - Frédéric Lenoir - Livres et Moi
fade
3323
post-template-default,single,single-post,postid-3323,single-format-standard,eltd-core-1.2.1,flow-ver-1.7,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive

La consolation de l’Ange – Frédéric Lenoir

La consolation de l’Ange – Frédéric Lenoir

Résumé:

Après une tentative de suicide, Hugo, 20 ans, est réanimé et placé dans la même chambre d’hôpital que Blanche, une vieille dame au crépuscule de son existence. Entre ce jeune homme qui n’attend rien et cette femme qui mesure le prix de chaque instant, un dialogue se noue autour des grandes questions de la vie et de la mort, de Dieu, du destin et de la liberté, du bonheur, de l’amour… Ce qui aidera peut-être Hugo à trouver un sens à son existence. Surtout lorsque Blanche lui fera part de l’incroyable expérience qu’elle a vécue à l’âge de 17 ans, et qui a transformé sa vie.

L'être humain est constitué de quatre dimensions: le corps, le cœur, l'esprit et l'imagination. Pour se sentir bien et grandir en humanité, il faut faire de l'exercice physique, aimer, penser et rêver !

Mon avis:

C’est l’histoire d’une rencontre entre Hugo et Blanche deux personnages que tout oppose: Lui, jeune, elle, plus si jeune. Lui, cartésien, elle, spirituelle. Lui, détestant la vie, elle, la chérissant. Cette émouvante rencontre entre deux êtres que la vie a éprouvés, mais qui ont décidé d’y réagir de deux façons opposées, engendre une formidable discussion autour de thèmes invitant le lecteur lui même à une réflexion. Tout y passe: la vie, la mort, la vie après la mort, l’amour, la religion, la spiritualité, Dieu, le bonheur…

Si au début de l’histoire, j’ai pu m’attendre à un dialogue classique dans lequel l’auteur distillerait un catalogue de principes philosophiques, j’ai très vite été happée par la naissance d’une amitié émouvante entre Blanche et Hugo. Littéralement suspendue à chaque ligne, je n’ai eu de cesse de redouter le moment annoncé: la mort de Blanche, et de me demander si Hugo reprendrait goût à la vie qu’il voulait tant quitter…

L’échange est riche et saupoudré d’un brin de poésie avec, ça et là des extraits de poèmes de Victor Hugo savamment choisis. La plume de l’auteur est simple, fine et habile. Tout ce qu’il faut pour passer un bon moment de lecture en allant à l’essentiel.

Vous l’aurez compris, j’ai aimé ce livre, c’est avec une larme au coin de l’œil que j’ai tourné la dernière page. Je vous le conseille. Il se lit très vite, mais cela n’enlève rien à sa qualité!

admin
Pas de commentaires

Ajouter un commentaire