Haut
Le plus grand secret - Rhonda Byrnes - Livres et Moi
fade
3315
post-template-default,single,single-post,postid-3315,single-format-standard,eltd-core-1.2.1,flow-ver-1.7,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive

Le plus grand secret – Rhonda Byrnes

Le plus grand secret – Rhonda Byrnes

Résumé:

Nous sommes passés à côté de la vérité pendant des millénaires parce que nous n’avons pas regardé ce qui se trouvait juste devant nous. Nous somme si facilement distraits par nos problèmes, les drames de nos vies, les événements dans le monde que nous n’avons pas vu la plus grande découverte que l’on puisse faire et qui est pourtant là, sous nos yeux – une découverte qui nous permettra de nous libérer de la souffrance et de connaître une joie et un bonheur pérennes.

Quand vous reconnaissez pleinement ce que vous êtes, il n'y a plus de souffrance ni de lutte et vous n'êtes plus en proie à la peur et aux émotions négatives. Vous avez l'esprit tranquille et vous débordez de joie, de positivité, de contentement, d'un sentiment d'abondance et d'une paix indéfectible.

Mon avis:

Après Le secret, son premier livre qui a eu un succès mondial retentissant, Rhonda Byrne a poursuivi sa quête personnelle et a découvert une nouvelle clé qu’elle partage ici dans Le plus grand secret.

 

Ce livre bien que totalement différent du premier succès de l’auteure, s’inscrit selon moi dans sa continuité.

 

Le secret, pour ceux qui ne l’ont pas lu, nous expliquait les principes de la loi d’attraction grâce à laquelle on peut obtenir la vie que l’on souhaite. C’est un ouvrage qui présente les choses très « à l’américaine », dans le genre « pour obtenir ce que l’on souhaite, il suffit de le visualiser et d’y croire très fort, et si vous ne l’obtenez pas, c’est que vous n’y croyez pas assez ». Bien sûr, je le résume de façon très grossière, mais c’est malheureusement ce que ses détracteurs en ont tiré: le côté simpliste et assez culpabilisant. Cependant, passée l’interprétation un peu superficielle que je viens d’en faire, pour ceux qui connaissent la loi d’attraction, ce livre malgré tout en dressait un bon aperçu (pour commencer). Ce que je lui reprochais, en revanche, c’était le côté un peu trop matérialiste: utiliser la loi d’attraction pour avoir de l’argent, la voiture ou la maison de nos rêves…c’était très réducteur.

 

Néanmoins, là où je vous parle de continuité entre les deux livres, c’est que celui qui fait l’objet de cette chronique se veut beaucoup plus spirituel. On sent que l’auteure a parcouru du chemin dans son introspection et se situe nettement moins en surface des choses. Cela n’est pas sans rappeler les étapes du parcours spirituel décrites par Michael B. Beckwith, selon lequel, au départ, quand on découvre la loi d’attraction, on l’utilise pour soi, pour obtenir des choses matérielles, agir sur ce qui nous est extérieur. Puis, peu à peu, on se rend compte que cela ne nous rend pas heureux et on poursuit notre quête, qui nous ramène inévitablement à nous-mêmes.

Et c’est là que nous parvenons au « plus grand secret » (qui n’en est pas vraiment un): la conscience. Rhonda Byrne rejoint ici bon nombre d’ouvrages, bon nombre de maîtres à penser comme notamment Eckhart Tolle, Wayne Dyer, en nous expliquant que cette quête de soi mêne à la découverte de notre être véritable, la Conscience. Elle nous explique comment le mental, l’ego, nous enferment, génèrent les pensées négatives, qui elles-mêmes génèrent nos émotions et notre sensation de souffrance et de mal être, et comment tout cela nous empêche d’accéder à l’être infini et heureux que nous sommes par essence.

 

C’est en apprenant à réduire l’influence du mental, en se « désidentifiant » aux pensées qu’il nous présente, en faisant tomber toutes les croyances qui nous limitent, que nous pourrons enfin atteindre un état de bonheur constant. Cela ne veut pas dire que nous ne connaîtrons plus de situations compliquées ou négatives, mais que notre regard sur celles-ci changera de sorte que la souffrance (qui est un pur produit du mental) nous sera inconnue. Beau programme!

 

Pour ceux qui sont déjà familiers de ces notions de mental, d’ego, de conscience, vous l’aurez compris: rien de nouveau sous le soleil. Mais j’ai trouvé malgré tout cette lecture agréable et facile, quoique répétitive parfois. Mais tout ramenant à la conscience, nous dirons que les répétitions servent le propos. J’ai pris ce livre comme un rappel utile de choses que j’avais déjà apprises, parfois oubliées. En revanche, je déplore qu’il soit un assemblage de citations de maîtres à penser (comme Mooji entre autres…) ou d’autres auteurs (Deepak Chopra, etc…) et ne contienne finalement que peu de matière imputable à son auteur. Mais ceux qui ont lu Le Secret voient de quoi je parle. Cela n’enlève en rien au sérieux et à la solidité de ce qui y est dit.

 

Ce livre rejoint la pile des ouvrages dont je vous parle dans mon article « Ces livres de développement personnel et spirituel qui font du bien ».

admin
Pas de commentaires

Ajouter un commentaire