Haut
Voyage entre deux vies - David PERROUD - Livres et Moi
fade
3310
post-template-default,single,single-post,postid-3310,single-format-standard,eltd-core-1.2.1,flow-ver-1.7,,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-type2,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive

Voyage entre deux vies – David PERROUD

Voyage entre deux vies – David PERROUD

Résumé:

Le jour où il meurt, Arold a la surprise de sa vie. Il s’attentait à mordre la poussière or il est projeté dans la lumière. Une lumière brillante comme dix soleils, vivante, à l’humour joyeux. Enjouée par son esprit curieux elle lui révèle, d’un simple geste, le sublime champ d’information où sont stockés tous les secrets de l’univers. A peine y pénètre-t-il que commence pour Arold un voyage fascinant, dans des contrées insoupçonnées, ponctué de rencontres avec des êtres d’une sagesse enivrante. Parmi eux, il reconnaitra Ariel, son âme sœur depuis la nuit des temps. Ensemble ils vivront des évènements inédits qui les conduiront au sein d’une surprenante communauté, berceau du nouvel espoir pour l’humanité.

Quand le passé et le futur prennent une place prépondérante, c'est au détriment de l'instant présent. Une majorité d'entre vous parasite et obstrue ce dernier avec des pensées excessives. Faire cela, souvent de manière totalement inconsciente, c'est passer à côté de l'essentiel.

Mon avis:

Après avoir lu « Les amants du ciel se retrouvent toujours ici-bas », je viens de finir ce livre, « Voyage entre deux vies », qui a été le premier roman de l’auteur. En toute logique, il aurait fallu lire en premier « Voyage entre deux vies », puisque l’histoire est celle de la rencontre d’Arold et Ariel, les deux personnages que l’on retrouve dans le roman suivant. Cela ne nuit toutefois pas à la compréhension.

Que dire de cette lecture, sinon que j’ai passé un magnifique moment! David Perroud signe une histoire qui commence par la mort de son héros et se termine par sa naissance. Une fois n’est pas coutume, on comprend d’emblée que nous serons amenés à sortir de notre zone de confort. C’est précisément ce qu’il faut pour aborder ce roman avec l’esprit ouvert, prêt à envisager la vision qui nous est faite de l’Au-delà. 

Cet Au-delà instaure un changement d’angle et de point de vue et permet d’imaginer la vie en dehors des contraintes de l’incarnation, c’est-à-dire une fois le filtre de l’égo et des émotions ôté, au niveau de l’âme.

Au départ, on a le point de vue d’Arold, qui commence par son examen de conscience, puis l’angle s’agrandit pour nous permettre d’avoir une vision de plus en plus globale, un peu comme le mouvement d’éveil de conscience d’ailleurs! Comme dans son roman suivant, l’auteur nous livre une vision liant compréhension de l’univers, la trajectoire d’évolution des planètes, science, physique quantique et spiritualité. C’est ainsi que l’on est en présence de deux histoires qui s’entremêlent: celle d’Arold qui découvre l’Au-delà et de sa rencontre avec l’âme Ariel, et celle de planètes en évolution ou en régression. Ce second angle est le plus présent dans le roman et permet d’aborder les problématiques de l’écologie, de la gestion des ressources, des intérêts géopolitiques et économiques. La présentation de planètes à plusieurs stades de leur évolution induit sans cesse une comparaison avec la situation actuelle de la Terre et permet de s’interroger sur la notion de responsabilité individuelle et commune, sur le lien entre l’homme, son environnement, la science et la conscience.

Je ne peux malheureusement pas tout vous raconter dans cette seule chronique, tant ce roman est dense et passionnant! Le mieux est encore que vous le lisiez! Vous l’aurez compris, moi je l’ai a-do-ré!

Vous l’avez-lu?

D’autres lectures à me conseiller dans le même style?

admin
Pas de commentaires

Ajouter un commentaire